Etape 3 : recueil des données pédologiques de terrain

Les fosses pédologiques profondes

Les données déjà existantes sont complétées avec l'étude d'une centaine de fosses pédologiques de mai à octobre 2017, qui permettront d’étudier la réserve utile en eau des sols forestiers. Il s’agit de la capacité des sols à stocker puis à restituer l’eau pour les arbres. Cette donnée cruciale doit permettre de mieux localiser les zones où les forêts sont les plus vulnérables au changement climatique.

Ces fosses, qui peuvent mesurer jusqu’à plusieurs mètres de profondeur, permettront de décrire la structure des sols, et d’y prélever des échantillons afin de mieux connaitre la quantité d’eau qu’un sol peut contenir. Cette donnée peut être estimée à partir des propriétés du sol (texture, teneur en matière organique, etc) à travers des fonctions de pédotransfert. De telles fonctions sont largement utilisées dans un contexte de grandes cultures mais doivent encore être précisées pour des sols forestiers, et adaptées au contexte local du Parc naturel régional du Haut Languedoc.

Il s’agit d’un travail de grande ampleur répondant à une problématique scientifique forte !

Après avoir défini une stratégie d’échantillonnage, les emplacements des fosses ont été sélectionnés et les conventions sont en cours de validation avec les propriétaires des parcelles.

LIFE FORECCAsT, la campagne d’ouverture des fosses pédologiques est lancée !

Interview de Baptiste ALGAYER, pédologue chargé de mission Sol du projet FORECCAsT.

Le projet FORECCAsT a pour ambition de créer, sous forme d’application, un outil d’aide à la décision dans la gestion forestière.

Après avoir entré les paramètres d’une parcelle dans l’application, le gestionnaire obtiendra de celle-ci, à partir de modèles climatiques, différents scenarii de risques et les stratégies envisageables face à ces risques.Pour construire cette application et développer le modèle issu de l’outil BIOCLIMSOL qui va la faire fonctionner, il faut mener une campagne d’étude des sols par le biais de fosses pédologiques.

Nous avons interrogé le pédologue en charge de cette campagne d’ouverture de fosses, Baptiste Algayer.


prise de vue : Raphaël BEC.

SG : Baptiste, avant de nous parler des fosses du projet FORECCAsT, peux-tu nous dire ce qu’est une fosse pédologique en général ?

BA : Il s’agit d’un trou de 1 à 5 mètres creusé dans le sol, sur toute la profondeur de l’emprise des racines des arbres. Elle permet de décrire le profil du sol, de prélever des échantillons et de faire un lien entre le sol et l’état sanitaire de l’arbre.

SG : la campagne d’ouverture des fosses est lancée depuis mai. Dis-nous quel est l’objectif de cette campagne ?

BA : l’objectif est d’étudier la capacité des sols forestiers du territoire à stocker et restituer l’eau aux arbres, c’est-à-dire la réserve utile en eau (RU). Localiser une RU faible, c’est localiser une forêt plus vulnérable aux variations climatiques.

SG : quelles sont les informations que tu extrais des fosses ?

BA : les échantillons prélevés permettent de mesurer la texture des matériaux (qui influence fortement la réserve utile en eau), leur densité apparente, les propriétés chimiques des sols déterminant leur fertilité (PH, Carbone, potassium …) et l’état sanitaire et la densité des racines.

SG : Comment les résultats vont-ils être valorisés dans le cadre du projet ?

BA : les échantillons vont être analysés en laboratoire en fin d’année. Ces travaux permettront d’avoir une estimation plus juste de la RU à l’avenir, car c’est un paramètre très important pour l’état de santé de l’arbre mais parmi les plus difficiles à estimer.

SG : Passons à la pratique des gestionnaires : quels seront les différents paramètres qu’ils renseigneront dans l’application FORECCAsT ?

BA : ils rentreront dans l’application les paramètres de station comme l’altitude, l’exposition, la position topographique, la pente, type de substrat géologique (calcaire, gneiss, granite, schiste). A partir de ces données, l’application FORECCAsT devra être en mesure de donner des informations sur le type de sol en présence et donc de connaitre son influence sur la forêt.

SG : quelle est la particularité du projet FORECCAsT du point de vue du pédologue ?

BA : l’échelle du projet FORECCAsT est remarquable ainsi que le nombre de fosses que nous allons ouvrir (100). Même le sondage est exceptionnel : ici, nous allons creuser à la pelleteuse sur plusieurs mètres de profondeur (jusqu’à 5-6 mètres parfois) quand le pédologue utilise plus probablement une tarière, qui ne lui permet d’aller qu’à un mètre de profondeur. L’idée est d’accéder à la profondeur maximum des racines.

SG : j’aurais dû commencer par cette question mais elle conclura finalement notre échange : donne-nous ta définition de la pédologie.

BA : La pédologie (du grec pedon : sol) est la science qui s’intéresse aux processus de formation et à l’évolution des sols. Selon différents critères, on distingue une multitude de type de sols qui remplissent des fonctions essentielles au sein de l’écosystème, à l’interface entre la géologie, l’atmosphère et la biosphère. En décrivant le sol, l’objectif du pédologue est de comprendre le fonctionnement de l’écosystème dans son ensemble, et donc de contribuer à son équilibre ou à sa protection s’il y a lieu

Journée de terrain autour des fosses, point de vue d'une non initiée ...

... et approximations sur l'orthographe et le sens des mots !

Elise BOURRU, coordinatrice du projet jusqu'au 31 octobre 2017, a suivi les pédologues sur le terrain.

Elle les a observés et surtout écoutés ... et a découvert leur vocabulaire fleuri ! on se rappellera longtemps des "oligo-moules" * !

Découvrez son photo-reportage en cliquant ICI

*OLIGOMULL = type d'humus présentant 3 couches de dégradation de la matière organique : une litière récente (OL), une litière ancienne (OLv) et une litière fragmentée (Of).

Dans un oligomull, les matières organiques se dégradent lentement sous l’effet des champignons et des lombrics.

Dernières actualités

And the winner is ... ?

Demain, mardi 17 juillet 2018, le jury de recrutement recevra en entretien plusieurs candidats au poste de chargé de mission Ecologue / Itinéraires Sylvicoles.

La dernière avant la rentrée ! conférence jeudi 12 juillet à Labruguière

La dernière avant la rentrée ! conférence jeudi 12 juillet à Labruguière

Jeudi prochain à 18h - salle du Rond-Point à Labruguière, la conférence sera consacrée à l'anticipation des crises climatiques et comment le territoire s'organise.